Coopérative BOBOYAKA La Castagne

Le curieux :

C’est à l’occasion de notre permanence au Poulailler le premier samedi du mois que nous les rencontrons.

Il peut arriver que quelqu’un ne puisse venir sur ce temps là , auquel cas nous cherchons une solution.

Nous pouvons organiser des réunions qui pourront permettre de répondre aux questions singulières à chacun, d’expliquer le chemin du postulant, le pourquoi d’ un temps d’attente avant de venir un week-end, quels sont les appartements vacants, en libre ou en PLS. Etc..

Elles permettent aux curieux de confirmer ou non, leur intérêt  .

S’ils le souhaitent, ils peuvent alors participer à un de nos week-ends mensuels.

Ils peuvent ainsi rencontrer le groupe dans son ensemble, voir comment nous nous organisons, travaillons. Et partager avec nous un temps convivial.

 

3 possibilités s’offrent alors à eux :

  • Ils ne donnent pas suite 

  • Ils souhaitent un autre week-end en tant que curieux. Auquel cas ils nous le signifient par mail. Il serait compliqué de prolonger ce temps aussi seuls deux week-ends seront envisageables.

  • Ils souhaitent devenir postulant. Auquel cas ils nous informent par mail. Ils prennent l’adhésion à l’association Boboyaka et nous leur donnons accès à une partie des dossiers Agora ( remise d’un code d’accès ).

 

Le postulant :

les curieux souhaitent devenir postulant .

Auquel cas ils nous informent par mail.

  • Ils prennent l’adhésion à l’association Boboyaka et nous leur donnons accès à une partie des dossiers Agora ( remise d’un code d’accès )
  • Avant de pouvoir faire la demande d’être coopérateur ils devront être présents à 6 plénières minimum .
  • Ils peuvent ainsi s’approprier le projet en douceur, découvrir le groupe au travail, se faire une petite idée de qui est chacun dans le groupe .

Les coopérateurs découvrent de leur coté l’éventuel futur coopérateur qu’ils cooptent ou non, à l’unanimité

Un temps supplémentaire peut être envisagé de part et d’autre.

 

Dans ces temps la question de la gestion de la parole se pose.

  • Jusque là la règle était que les curieux ou les postulants ne parlaient que dans le temps qui leur était imparti .
  • Cette règle est difficilement suivie mais continue à nous sembler pertinente .

Celle qui énonce que la prise de décisions ne concerne que les coopérateurs reste évidente.

De même l’impossibilité pour un postulant de se projeter précisément dans un appartement.

  • Des réunions peuvent être organisées pour répondre aux questions des nouveaux arrivés .

Ils peuvent aussi aller sur le site qui contient de nombreuses informations .

Actuellement nous avons 4 postulants :

Gabriel, Liliane, Nathalie et Jean-Paul

 

Le coopérateur

A quoi cela m’engage-t’il ?

  • J’adhère à l’association Boboyaka comme membre sympathisant

(15 € par an)

  • J’adhère à la Coopérative d’habitants BOBOYAKA La Castagne

(12 €  par mois)J’acquiers des parts sociales et je deviens coopérateur

Art. 10 des statuts : Les parts sociales sont obligatoirement nominatives. Elles donnent lieu à une inscription en compte individuel  selon les conditions et les modalités prévues par la loi et les règlements en vigueur.

  • Des parts sociales de catégorie A réservées aux associés souscrivant aux engagements prévus par l’art. 13 des statuts.  Elles permettent la constitution des fonds propres de la coopérative d’habitants. La valeur de chaque part est de 20 €.

Mobilisation de fonds propres

  • Pour chaque coopérateur , l’apport est de 20 000 € en parts sociales catégorie A.

Soit un apport de 3 000 € à l’entrée dans la coopérative puis un complément de  17 000 € : la totalité  constituant l’apport personnel pour l’emprunt.

  • En cas de non aboutissement du projet, quelle qu’en soit la raison, cela peut entraîner une perte pour chacun.

Il est important que chaque coopérateur en soit conscient

logo_bbyk